dimanche 21 décembre 2014

Secret des tombes ( 10 )


Rien ne pèse

Ni le ciel épinglant
Aux surgeons morts
Ses marées basses

Ni nos amours roulant des hanches
Comme les chats gantés
Sur des chemins
De nuit



15 commentaires:

  1. Ces amours-là sont superbes...

    RépondreSupprimer
  2. Votre écriture, à faire se lever les morts

    RépondreSupprimer
  3. Ah les chats qui roulent des hanches... On n'est pas loin de Baudelaire :))
    (remarquez que mon commentaire dépasse même celui de Michèle dans les éloges)

    RépondreSupprimer
  4. pas mal Feuilly..
    mais " faire se lever Baudelaire " aurait été le summum !
    :))

    RépondreSupprimer
  5. Le malheureux Baudelaire, au cimetière Montparnasse... Dont le nom, sur la pierre tombale, est dominé par celui du Général Aupick qu'il haïssait tant.... Mais c'est sûr, Agnès, vous pouvez le faire passer sur le corps du Général...

    RépondreSupprimer
  6. Mais quelle horreur ! Passer sa mort côte à côte avec un général..
    Je vous promets de faire tout mon possible pour le sortir de là.. :))

    RépondreSupprimer
  7. Constatez l'horrible imposture.... (j'espère que mon lien va marcher)
    https://encrypted.google.com/search?q=pierre+tombale+de+baudelaire&biw=1366&bih=608&tbm=isch&imgil=WdNy73-EqXj8wM%253A%253

    RépondreSupprimer
  8. Eh bien non, ça ne marche pas... Désolée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si, si, ça marche, il suffit de saisir le lien, de cliquer à droite et d'ouvrir... :)

      Supprimer
  9. Suffit de taper " pierre tombale Baudelaire " pour voir ce pauvre Charles pris en sandwich pour l' éternité..

    RépondreSupprimer
  10. Mais qu'importent les cendres
    Les faits d'armes s'effacent
    Ne restent que les vers tendres.

    RépondreSupprimer
  11. Et la langue de vers tendres passe t' elle ?
    :)

    RépondreSupprimer